Trouver un restaurateur

Exigences pour devenir membre de l’ACRP

Il n’existe qu’un seul type de membres à l’ACRP : les professionnels membres. Les professionnels membres se répartissent en deux sous-catégories : les conservateurs-restaurateurs et les scientifiques en restauration. Un professionnel membre qui a adhéré à l’ACRP peut avoir un (ou plus d’un) domaine de spécialisation. Dans le cas d’un restaurateur, le domaine de spécialisation est déterminé en fonction du type de matériau sur lequel il travaille (par exemple, peintures, objets en bois, en métal, etc.) ou par le type d’activité réalisée (par exemple, gestion de la conservation, conservation préventive, etc.). Dans le cas d’un scientifique en conservation, le domaine de spécialisation est établi en fonction du domaine scientifique – ou des domaines scientifiques – dans lequel œuvre un candidat (c.-à-d. analyse, environnement, etc.).

Exigences minimales pour devenir membre de l’ACRP

Pour être admissible et devenir membre de l’ACRP, un candidat doit satisfaire les quatre exigences énumérées ci‑dessous.

  1. Formation en conservation ou en restauration : le candidat doit avoir eu une formation en conservation ou en restauration dans au moins un des cadres suivants :
    1. Formation officielle obtenue dans le cadre d’un programme d’études en conservation ou en restauration;
    2. Stage supervisé par un (ou plus d’un) conservateur-restaurateur expérimenté ou par un (ou plus d’un) scientifique en conservation.
    3. Toute autre formation, y compris celle du conservateur-restaurateur autodidacte, sera prise en considération par le comité d’examen qui déterminera si cette formation est équivalente à une formation officielle ou à un stage.
  2. Expérience : le candidat doit avoir au moins six années entières d’expérience en conservation ou en restauration, incluant les années de formation et de pratique. Les diplômés d’un programme d’études reconnu en conservation ou en restauration doivent avoir au moins trois ans d’expérience de travail en conservation ou en restauration, après l’obtention du diplôme.
  3. Engagement professionnel : le candidat doit avoir fait preuve d’engagement dans le domaine de la conservation ou de la restauration pendant au moins quatre ans. Les relations avec d’autres professionnels, les consultations auprès d’autres conservateurs-restaurateurs, l’adhésion à des organisations regroupant des conservateurs-restaurateurs professionnels, entre autres, sont des exemples d’engagement professionnel.
  4. Statut : le candidat doit être actif dans le domaine de la conservation et de la restauration. Il peut être un citoyen canadien ou un résident permanent, et doit travailler principalement au Canada.